Catégories
Info investissements

Retrait à court terme, tendance à la hausse à long terme – Opinions d'investisseurs experts: blogue d'Invesco

Le 13 mars 2020, nous avons commencé à parler1 et l'écriture2 sur une série d'indicateurs tactiques de fond de marché3 qui a montré des signes de positionnement extrême hors risque, qui étaient positifs d'un point de vue contraire. L'un de ces indicateurs était le ratio put / call actions Chicago Board Options Exchange (CBOE). Nous ne le savions pas à l'époque, mais dix jours plus tard, l'indice S&P 500 mettrait en place ce qui semble maintenant être un creux majeur pour le cycle.

Qu'est-ce que le ratio put / call des actions CBOE et pourquoi est-ce important?

Le ratio put / call est une mesure du vendeur (put) par rapport au positionnement acheteur (call) dérivé du marché des options, où un ratio supérieur à 1 signale plus de vendeurs que d'acheteurs (ou un sentiment extrêmement négatif des investisseurs) et s'aligne généralement sur le grand marché bas. Le 12 mars 2020, le ratio put / call atteint 1,28, son plus haut niveau depuis 20084—Au plus profond de la grande récession et de la crise financière mondiale — ce qui signifie que le positionnement hors risque était déséquilibré et que le pessimisme des investisseurs était écrasant.

Le ratio put / call nous a bien servi il y a trois mois, mais que nous dit-il maintenant?

Malheureusement, il peut y avoir au moins une ride temporaire dans le cas haussier pour les actions. La récente flambée de 44% de l'indice S&P 500 a comprimé le ratio put / call à 0,37 le 8 juin 2020, son niveau le plus bas depuis 2010, juste avant le pic de la crise de la dette souveraine européenne. En d'autres termes, le positionnement sur le risque s'est étiré et les taureaux sont endémiques, ce qui augmente la probabilité d'un repli des stocks à court terme semblable à ce que nous avons vu en 2018, 2015 et 2011.

Figure 1. Trop d'acheteurs, pas assez de vendeurs

Source: Bloomberg L.P., Invesco, 06/11/20. Remarques: CBOE = Chicago Board Options Exchange. Le CBOE Equity Put / Call Ratio est une mesure du vendeur (put) par rapport au positionnement acheteur (call) dérivé du marché des options, où un ratio inférieur à 1 indique un sentiment extrêmement positif des investisseurs. Un investissement ne peut pas être effectué dans un indice. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs.

Au-delà du positionnement des investisseurs, existe-t-il un argument baissier plus large pour les actions?

À notre avis, le cas baissier comprend 5 points de pessimisme, à savoir:

1) Les craintes d'une deuxième vague potentiellement mortelle du coronavirus alors que l'économie rouvre et que nous approchons d'un temps d'automne plus frais; 2) le risque d'une boucle de rétroaction négative entre les stocks et la production intérieure brute (PIB) et le bénéfice par action (EPS) du 2T20; 3) intensification des tensions américano-chinoises; 4) surévaluation; et 5) les conditions tactiques de surachat, comme indiqué. Tous les points valables, dont l'un pourrait s'avérer être le catalyseur d'un repli à court terme des stocks.

Figure 2. Les optimistes gagnent toujours à la fin

Source: Invesco, 06/11/20. Notes: PIB = production intérieure brute. EPS = bénéfice par action.

Comment se présente le cas haussier?

Cela dit, nous restons contraints par l'ampleur et la portée de l'affaire haussière, qui comprend les 10 points d'optimisme suivants:

1) un soutien massif, sans précédent et coordonné à la politique monétaire; 2) un soutien de la politique budgétaire tout aussi impressionnant; 3) un positionnement prudent des investisseurs sous la forme de soldes de trésorerie élevés et de positions courtes nettes en actions; 4) le sentiment négatif des investisseurs, exprimé par les sorties persistantes des actions et plus d'ours que de taureaux dans l'enquête individuelle auprès des investisseurs; 5) une condition structurelle de survente, comme en témoignent les rendements totaux glissants sur 20 ans des actions; 6) cas quotidiens de coronavirus en plateau ou aplatissement dans l'ensemble; 7) un traitement potentiel pour la maladie qui est recherché et développé par une multitude d'entreprises à travers le monde, et qui a déjà évolué vers des essais humains; 8) un vaccin potentiel pour le virus qui évolue de façon similaire; 9) les données économiques à haute fréquence comme les demandes initiales hebdomadaires d'assurance-chômage s'améliorent; et 10) l'économie se rouvre et l'activité évolue dans la bonne direction, comme en témoignent les données de mobilité quotidienne.

S'agit-il d'un marché baissier cyclique dans un marché haussier laïque, ou s'agit-il d'un marché haussier cyclique dans un marché baissier laïque?

Bien que cela puisse sembler une tâche intimidante, nous pensons qu'il est possible de faire la différence entre les marchés haussiers et baissiers séculaires. On dit que la tendance est votre amie sauf à la fin où elle se courbe. Historiquement, les marchés haussiers séculaires n'ont pas cessé tant que les actions n'ont pas produit des rendements totaux annualisés de 11% à 15% sur 20 ans. Dans l'environnement actuel, cependant, les rendements sur 20 ans restent modérés, à tel point qu'ils semblent plus cohérents avec un marché haussier laïque à ses débuts qu'avec un à ses stades ultérieurs.

Figure 3. La tendance est votre amie sauf à la fin où elle se plie

Source: Bloomberg L.P., Invesco, 31/03/20. Remarques: Rendements annuels glissants sur 20 ans de l'indice de rendement total S&P 500, calculés à l'aide de données trimestrielles. SE = erreur standard. Les zones gris foncé indiquent les marchés baissiers séculaires des actions américaines. Les zones gris clair indiquent les marchés haussiers séculaires des actions américaines. Un investissement ne peut pas être effectué directement dans un indice. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs.

Au milieu du plus grand événement économique de l'histoire moderne, nous devons admettre être surpris par la reprise boursière en V et le fait que les actions n'ont pas encore testé le plus bas de mars. Sur la base de certains des indicateurs tactiques de portée et de positionnement que nous surveillons, cependant, il y a lieu de plaider en faveur d'un repli à court terme des stocks. Hormis la volatilité à court terme, nous pensons que le taureau à long terme (10 points d'optimisme) l'emporte sur le cas de l'ours (5 points de pessimisme). À ce titre, nous pensons que les investisseurs pourraient bénéficier du maintien d'une exposition structurelle aux actions dans les années à venir.

note de bas de page

1 Source: BNN Bloomberg, Pourquoi ce stratège voit-il des opportunités d'investissement à long terme après le chaos de Covid 19, 13/03/20.

2 Source: Invesco, le chaos peut créer des opportunités, 19/03/20.

3 Source: Invesco, A la recherche de signes de baisse des stocks, 04/01/20.

4 Source: Bloomberg L.P.du 31/05/2020

Une information important

Image d'en-tête du blog: Schira Kosmin Rudi / EyeEm / Getty

L'investissement à contre-courant est un style d'investissement dans lequel les investisseurs vont délibérément à l'encontre des tendances du marché en vendant lorsque d'autres achètent et en achetant lorsque la plupart des investisseurs vendent.

Une option de vente est un instrument qui donne à son détenteur le droit de vendre un actif, à un prix spécifié, à une date spécifiée à l'auteur du put.

Une option d'achat est un instrument qui donne à son détenteur le droit d'acheter un actif, à un prix spécifié, à une date spécifiée auprès de l'auteur de l'appel.

Le PIB est la valeur totale de tous les produits finis et services produits à l'intérieur des frontières des États-Unis au cours d'une période donnée.

Le BPA est la valeur totale des bénéfices des sociétés américaines divisée par les actions ordinaires en circulation des mêmes sociétés.

L'ES est un terme statistique qui mesure la précision avec laquelle une distribution d'échantillon représente une population en utilisant l'écart-type.

Tout investissement comporte un risque, y compris un risque de perte.

Une décision quant à savoir si, quand et comment utiliser les options implique l'exercice de compétences et de jugement et même une transaction d'option bien conçue peut échouer en raison du comportement du marché ou d'événements imprévus. Les prix des options peuvent être très volatils et l'utilisation d'options peut réduire les rendements totaux.

En général, la valeur des actions fluctue, parfois de manière importante, en réponse aux activités spécifiques à l'entreprise ainsi qu'aux conditions générales du marché, économiques et politiques.

Les opinions mentionnées ci-dessus sont celles des auteurs au 12 juin 2020. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration de thèmes plus larges. Les déclarations prospectives ne garantissent pas les résultats futurs. Ils impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses; rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas sensiblement des attentes. Cela ne constitue pas une recommandation de stratégie ou de produit d'investissement pour un investisseur particulier. Les opinions exprimées sont celles des auteurs, sont basées sur les conditions actuelles du marché et sont sujettes à changement sans préavis. Ces opinions peuvent différer de celles d'autres professionnels de l'investissement d'Invesco.

Talley Léger est stratège en placement pour l'équipe Global Thought Leadership. À ce titre, il est responsable de la formulation et de la communication des perspectives macroéconomiques et d'investissement, en mettant l'accent sur les actions. M. Léger est impliqué dans la recherche macroéconomique, la stratégie cross-market et la stratégie actions.

M. Léger s'est joint à Invesco lorsque la société a fusionné avec OppenheimerFunds en 2019. Chez OppenheimerFunds, il était stratège en actions. Avant Oppenheimer Funds, il était le fondateur de Macro Vision Research et a occupé des postes de stratège chez Barclays Capital, ISI, Merrill Lynch, RBC Capital Markets et Brown Brothers Harriman. M. Léger est dans l'industrie depuis 2001.

Il est le co-auteur de la deuxième édition révisée du livre, From Bear to Bull with ETFs. M. Léger a été chroniqueur invité pour The Big Picture et pour «Data Watch» sur Bloomberg Brief, ainsi qu'un auteur collaborateur sur Seeking Alpha (Seekingalpha.com). Il a été cité dans The Associated Press, Barron’s, Bloomberg, Business Week, Dow Jones Newswires, The Financial Times, MarketWatch, Morningstar magazine, The New York Times et The Wall Street Journal. M. Léger est apparu sur Bloomberg TV, BNN Bloomberg du Canada, CNBC, Reuters TV, The Street et Yahoo! Finance, et a parlé sur Bloomberg Radio.

M. Léger a obtenu une maîtrise en économie financière et un baccalauréat en musique de l'Université de Boston. Il est membre du Global Interdependence Center (GIC) et détient l'inscription Series 7.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *