Catégories
Info investissements

Qu'y a-t-il dans un facteur? Une ventilation par secteurs

Malgré toute l'agitation entourant l'investissement factoriel, une incertitude considérable demeure quant aux facteurs et aux produits connexes qui sont représentés et contenus. Par exemple, il existe un écart important entre les rendements excédentaires des portefeuilles de facteurs long-court et les produits bêta intelligents investissables. En remontant un peu plus loin au niveau de la construction des facteurs, il est intéressant d'examiner quels stocks composent les éléments constitutifs des facteurs.

En analysant la répartition des facteurs par secteur, nous pouvons obtenir des informations précieuses sur la performance des facteurs et les risques de concentration.

Dans cet objectif, nous explorons les six facteurs bien connus – Valeur, Taille, Momentum, Faible Volatilité, Qualité et Croissance – en utilisant des définitions conformes aux normes académiques et industrielles et en concentrant notre analyse sur les États-Unis. Nous construisons les portefeuilles longs et courts en utilisant les 10% supérieurs et inférieurs de l'univers boursier.

Le facteur de valeur

Le graphique ci-dessous présente les portefeuilles de facteurs de valeur longs et courts par secteur, les portefeuilles moyens couvrant les années 2000 à 2017. Les services financiers constituent davantage le portefeuille long actuel que les portefeuilles moyens, ce qui indique que les banques, les assurances et les autres sociétés de services financiers sont moins chers aujourd'hui que leur moyenne historique. Il est intéressant de noter que le secteur de la technologie ne constitue pas une part plus importante du portefeuille à court terme actuel malgré les préoccupations concernant les valorisations élevées d'entreprises technologiques comme Amazon et Facebook.


Le facteur valeur: répartition sectorielle

Le facteur valeur: répartition sectorielle

Le graphique montre tous les pourcentages supérieurs à 3%.

Source: FactorResearch


Le facteur de taille

Les compositions changeantes des portefeuilles de facteurs de taille démontrent comment le marché boursier américain a évolué en termes de secteurs au fil du temps. Ni le portefeuille long, qui représente les petites capitalisations, ni le portefeuille court, qui se compose des grandes capitalisations, ne présente aujourd'hui de variation significative dans sa composition par rapport aux 17 dernières années.


Le facteur taille: répartition sectorielle

Le facteur taille: répartition sectorielle

Le graphique montre tous les pourcentages supérieurs à 3%.

Source: FactorResearch


Le facteur Momentum

Caractérisé par des changements fréquents de portefeuille car les actions gagnantes et perdantes au cours des 12 derniers mois sont constamment tournées vers l'intérieur et vers l'extérieur, le facteur Momentum reflète souvent d'autres facteurs. Pour cette raison, il a tendance à être bien diversifié entre les secteurs. Actuellement, il y a une allocation presque nulle aux actions Énergie dans les portefeuilles longs, mais près du double du poids historique dans le portefeuille court, indiquant la mauvaise performance des sociétés pétrolières et gazières au cours des 12 mois précédents.


Le facteur de dynamisme: répartition sectorielle

Le facteur de dynamisme: répartition sectorielle

Le graphique montre tous les pourcentages supérieurs à 3%.

Source: FactorResearch


Le facteur de faible volatilité

Basé sur de solides performances et des recherches de soutien, le facteur de faible volatilité a acquis une immense popularité ces dernières années. La théorie sous-jacente du facteur est que les actions à volatilité inférieure affichent des rendements ajustés au risque plus élevés que celles à volatilité plus élevée. Intuitivement, nous nous attendrions donc à trouver des secteurs moins excitants et moins volatils comme les services publics et l'immobilier dans le portefeuille long et des secteurs plus dynamiques comme la technologie à court.

Le graphique suivant le confirme. Cela montre également qu'il y a eu une rotation sectorielle mineure dans le portefeuille long au fil du temps, mais un changement spectaculaire de la technologie aux soins de santé dans le portefeuille court. Les entreprises technologiques, qui sont probablement devenues des entreprises plus matures et moins volatiles, ont peut-être été remplacées par des sociétés biotechnologiques plus volatiles du secteur des soins de santé.


Le facteur de faible volatilité: répartition sectorielle

Le facteur de faible volatilité: répartition sectorielle

Le graphique montre tous les pourcentages supérieurs à 3%.

Source: FactorResearch


Le facteur qualité

Le facteur Qualité est une combinaison de ratios de rentabilité et de bilan. Bien qu'il ne montre aucun changement structurel dans le portefeuille long, le portefeuille court a réduit l'exposition au secteur immobilier. Pourquoi l'exposition réduite? Les actions immobilières (FPI) ont joué un rôle dans la crise financière mondiale, ce qui a vraisemblablement renforcé leur bilan par la suite.


Le facteur qualité: répartition sectorielle

Le facteur qualité: répartition sectorielle

Le graphique montre tous les pourcentages supérieurs à 3%.

Source: FactorResearch


Le facteur de croissance

Calculé par une combinaison de croissance des ventes et du bénéfice par action au cours des trois dernières années, le facteur de croissance montre la plus grande rotation sectorielle de tous les facteurs et illustre la nature en constante évolution de l'économie. Le secteur de la technologie occupe actuellement une place plus importante dans le portefeuille long, reflétant la forte croissance des entreprises technologiques au cours des dernières années. Le portefeuille court est dominé par le secteur de l'énergie grâce à la baisse des prix du pétrole et du gaz.


Le facteur de croissance: répartition sectorielle Le facteur de croissance: répartition sectorielle

Le graphique montre tous les pourcentages supérieurs à 3%.

Source: FactorResearch


Réflexions supplémentaires

Certains facteurs ont une exposition structurelle au secteur tandis que d'autres font tourner les secteurs plus fréquemment. Naturellement, les risques mis en évidence – les grandes expositions sectorielles, parmi eux – pourraient être atténués en créant des facteurs neutres pour le secteur.

Cependant, nos recherches antérieures ont montré que les tendances des facteurs sont remarquablement similaires intra par rapport à intersectoriel. Cela implique que tous les risques sectoriels au niveau intersectoriel sont reproduits au niveau intrasectoriel ou à travers des expositions sous-sectorielles. Il vaut donc la peine de surveiller la composition sectorielle des facteurs en tant que source de risque et de rendement.

Pour plus d'informations de Nicolas Rabener et de l'équipe Factor Research, inscrivez-vous à leur newsletter par e-mail.

Si vous avez aimé cet article, n'oubliez pas de vous abonner à la Investisseur entreprenant.


Tous les articles sont l'opinion de l'auteur. En tant que tels, ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement, et les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement les vues du CFA Institute ou de l’employeur de l’auteur.

Crédit d'image: © Getty Images / Frank Ramspott

Nicolas Rabener

Nicolas Rabener est le directeur général de FactorResearch, qui fournit des solutions quantitatives pour l'investissement factoriel. Auparavant, il a fondé Jackdaw Capital, un gestionnaire d'investissement quantitatif axé sur les stratégies neutres du marché boursier. Auparavant, Rabener a travaillé chez GIC (Government of Singapore Investment Corporation), spécialisé dans l'immobilier dans toutes les classes d'actifs. Il a commencé sa carrière en travaillant pour Citigroup en banque d'investissement à Londres et à New York. Rabener est titulaire d'une maîtrise en gestion de la HHL Leipzig Graduate School of Management, est titulaire d'une charte CAIA et aime les sports d'endurance (100 km Ultramarathon, Mont Blanc, Mont Kilimandjaro).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *